test-sur-animaux

Ne nous leurrons pas, les protectrices des animaux ont une image de filles nunuches et niaises.
C’est un fait, c’est comme ça.

Et pourtant je n’en ai pas honte :
– je suis végétarienne
– je suis dingue de ma petite lapine
– voir un animal souffrir me brise le coeur

Voilà c’est dit.
Aujourd’hui je vais vous parler cosmétiques, mais d’une toute autre façon. Je vais vous parler de la facette qu’on ne préférerait sans doute pas connaitre.

Comme vous le savez sûrement, on a pendant très longtemps, testé les cosmétiques sur les animaux : rouge à lèvres, fonds de teint, crèmes solaires, mascaras et j’en passe.
On le sait tous, mais bizarrement on ne veut pas vraiment y penser, on essaye de dédramatiser les choses en se disant que ça ne doit pas être si terrible que ça…
Vraiment ?

Qu’est ce que la Vivisection ?
« La vivisection est une méthode de recherche permettant l’utilisation d’animaux vivants pour le développement des connaissances biomédicales. Par obligation légale, toute nouvelle substance et tout nouveau médicament doivent être testés sur des animaux avant leur mise sur le marché. Cependant, il est démontré que la recherche expérimentale menée sur les animaux est non seulement inutile mais également dangereuse et trompeuse car fondée sur une erreur méthodologique en considérant les animaux comme des modèles fiables pour l’homme. En effet, aucune espèce animale ne peut être un modèle biologique pour une autre et les concordances entre deux espèces, pouvant parfois être vérifiées, ne le sont qu’à posteriori. » (source : http://www.stopvivisection.eu)

Concrètement, qu’est ce qu’il se passe pendant le vivisection ?
Là, nous entrons dans le vif du sujet, et ce n’est pas la partie la plus agréable. Si je me permet de vous donner des détails, c’est parce que je pense que la plupart des gens ont comme moi (jusqu’à il y a quelques mois) grandit avec des oeillères. On savait qu’il existait des tests sur animaux, mais on ne savait pas trop quoi exactement, et puis, en fait, on ne voulait pas trop savoir. Voici deux exemples de tests :
– Le test d’irritation oculaire : tout d’abord, on prend un animal (chien, singe, ou le plus souvent un lapin) et on immobilise sa tête avec un carcan. On lui maintient ensuite l’oeil ouvert, à l’aide de pinces métalliques, sans anesthésie bien sûr (je ne sais pas vous, mais rien qu’à cette étape, je trouve ça déjà inhumain et cruel). Vient ensuite l’étape du produit : on  lui verse quelques gouttes dans l’oeil et on observe quelques jours s’il y a des effets ou des brûlures.
Si il y a des lésions graves → le lapin est euthanasié
S’il n’y a pas de lésions permanentes → l’animal est réutilisé pour d’autres tests
– Le test d’irritation cutanée : L’animal est rasé sur une partir du flanc, puis tailladé. Le produit est ensuite appliqué en plusieurs couches sur les plaies. Les chercheurs observent ensuite s’il y a des réactions cutanées ou des œdèmes.

Heureusement, depuis 2013 les produits cosmétiques vendus en Europe n’ont plus le droit d’avoir été testé sur les animaux. Ca, c’est un énorme progrès et un grand pas en avant.
MAIS, parce qu’il y a un mais, sachez que les marques souhaitant être vendues en Chine sont obligées de faire tester leurs produits sur des animaux s’ils elles veulent étendre leur marché (apparemment, ce serait en train de changer, mais ce n’est pas encore tout à fait le cas).

06cc69456f61b4075fb7ad7cde627fc1

Pourquoi vous parler de tout ça, si ces tests ont été enfin interdits ?
Parce que vous ne le savez sans doute pas, mais la grande majorité de vos produits cosmétiques est bourrée d’ingrédients d’origine animale. Par origine animale, je n’entends pas seulement le miel ou la gelée royale qu’on trouve dans quelques crèmes, je parle de graisse d’animaux morts, de griffes, de leur foie etc.
Mmmmmhhhhh sympathique n’est-ce pas ?

Glycérine
Source possible : Graisse de porcs et de vaches
La glycérine contenue dans : dentifrice, shampoing, hydratants, lotions, savon, rince-bouche et chewing-gum a des propriétés lubrifiantes et est aussi un ingrédient dans les liquides de frein automobile et de transmission. Pour produire de la glycérine les corps de porcs morts et de vaches sont transportés aux usines d’équarrissage, où ils sont placés dans des pots énormes, avec les parties d’autres animaux comme chats, chiens, cerfs et ratons laveurs. La viande rejetée des supermarchés aussi. Ce mélange de mort est bouilli sous une pression intense pour en extraire la graisse, et la substance visqueuse produite peut même être mise dans le rouge à lèvres et le maquillage. Ainsi, des consommateurs peu méfiants finissent avec de la graisse d’animaux morts sur leurs visages. Les animaux tués pour leur viande ont souvent d’autres parties de leur corps utilisées pour faire des cosmétiques et des médicaments. Par exemple, le sang, l’utérus et les poumons des animaux abattus peuvent être achetés par l’industrie pharmaceutique pour les médicaments.

 

La Kératine
Source : Cornes, sabots, plumes, poils d’animaux abattus
La kératine est le principal élément des cheveux donc beaucoup de sociétés ajoutent cette protéine à leur produits pour les cheveux, mais l’horrible vérité de la kératine, c’est que c’est extrait de cornes en poudre, de sabots, de plumes et de poils d’animaux abattus en utilisant de l’eau, de la chaleur et de l’acide. Les sociétés de médicaments et de cosmétiques n’ont pas d’excuse pour leur usage barbare de parties d’animaux alors qu’il y a des sources végétales et synthétiques qui peuvent aisément remplacer.

Acide stéarique
Source possible : Graisse de vaches, de cochons
Regardons maintenant d’autres produits et les ingrédients à base animale utilisés dans leur fabrication. Comme avec la glycérine, l’acide stéarique et ses dérivés tels que les stéaramides et stéarates peuvent être fabriqués à partir de la graisse de vaches, de cochons et d’autres animaux, même de chiens euthanasiés. L’acide stéarique est souvent trouvé dans les déodorants, nettoyants pour le visage, crèmes, shampoings, soins pour cheveux, aliments et médicaments. Il y a une grande variété de plantes et de sources de synthèse de l’acide stéarique, il n’y a donc aucune excuse de nos jours pour continuer la sauvage tradition de torturer et de maltraiter les animaux et ensuite de les tuer pour obtenir cette substance.

Collagène, élastine
Source possibles : tissus animaux et tendons
D’autres ingrédients d’origine animale sont trouvés dans les produits de beauté sont le collagène et l’élastine, qui sont censés affermir et adoucir la peau. Toutefois, aucune preuve n’existe pour montrer qu’ils sont bénéfiques. Au contraire, ils peuvent être préjudiciables car ils forment une couche grasse, imperméable qui empêche les toxines de sortir et les nutriments d’entrer dans la peau. Le collagène et l’élastine proviennent des tissus conjonctifs et des tendons d’animaux. Il y a beaucoup d’alternatives sans cruauté comme l’huile d’amande pour le collagène et des substances synthétiques pour l’élastine.

Gélatine
Source : la peau, des tendons, les ligaments, les os des animaux
La gélatine, qui est dérivée de collagène, est un autre ingrédient effroyable qu’on retrouve dans des produits de beauté tels que les masques faciaux, ainsi que dans de nombreux produits de dessert et les bonbons comme les guimauves. La gélatine est également contenue dans les suppléments et les gélules des médicaments et dans les revêtements photographiques. La production de gélatine est horrible – la peau, les tendons, les ligaments et les os d’animaux abattus sont trempés dans l’acide et plus tard bouillis dans l’eau. Compte tenu de l’hécatombe impliquée pour créer la gélatine, qui aurait envie d’utiliser ces produits ?

Ambre gris
Source : Cachalots
Avez-vous utilisé du parfum ou de l’eau de Cologne ? Eh bien, vous serez choqué d’apprendre les répugnant sous-produits utilisés pour vous donner une supposée agréable odeur. Un ingrédient commun dans les parfums haut de gamme est l’ambre gris, qui est la bile produite dans les intestins des doux cachalots. L’ambre gris est utilisé comme fixateur dans les parfums en raison de sa lenteur d’évaporation. Les fabricants de parfum affirment que la plupart de l’ambre gris est obtenu de vomis de baleine ramassé par les pêcheurs, mais cela ne représente que 4% de l’ambre utilisé dans le monde entier. Les 96% restant sont achetés à l’industrie baleinière. Le fait que lorsque vous utilisez du parfum, vous appliquez du vomis de baleines est dégoûtant, mais ce qui est encore plus troublant est de chasser et de tuer des baleines. Les baleiniers chassent les baleines puis tentent de leur tirer dessus avec des harpons avec des grenades qui explosent une fois qu’ils sont intégrés dans le corps des pauvres animaux. Ce processus entraîne une hémorragie et des traumatismes massifs, tuant rarement immédiatement en raison du système vasculaire complexe des animaux et de leur taille énorme. Ainsi, les baleiniers recourent à d’autres méthodes d’abattage, comme de les tirer avec des fusils. Dans cette approche jusqu’à 200 paquets de munitions peuvent être utilisés pour finalement tuer la baleine. Les balles en combustion coupent violemment la chair de l’animal causant une douleur brûlante, de graves hémorragies internes et d’énormes dommages aux organes.

 

Castor ou Castoréum
Source : Castors
Les parfum peuvent aussi contenir de ricin ou castoréum, une substance crémeuse sécrétée par les castors et utilisée comme fixateur. Les castors sont chassés et tués pour leurs glandes anales et leurs glandes de ricin, qui sont coupées, séchées, broyées puis dissous dans l’alcool pour extraire le ricin. Heureusement le ricin n’est pas présent dans l’huile de ricin, dans les aliments et les médicaments et provient de la fève de ricin.

Musc
Source : cerf porte-musc, civette
Une autre substance connue comme le musc est souvent utilisée comme base et fixatif dans les parfums. Le musc a longtemps été obtenu par l’abattage du cerf porte-musc, mais est maintenant aussi extraite d’autres animaux tels que les civettes. Dans certains pays comme l’Éthiopie, les chats sont gardés dans des cages et régulièrement « traits » pour leur musc, qui est vendus à des maisons de parfums à travers le monde. Le processus pour obtenir le musc est extrêmement douloureux pour les chats impliqués et prend plusieurs minutes avec les organes génitaux raclés, provoquant des blessures horribles, sanglantes. Ces substances ne sont qu’une petite fraction des produits à base animale utilisés dans les cosmétiques et d’autres articles de soins corporels ainsi qu’aliments et médicament. Alors, que pouvons-nous faire pour arrêter la terrible torture et le meurtre de nos cohabitants animaux pour obtenir ces extraits ? Tout d’abord, nous pouvons immédiatement cesser l’achat de produits qui sont d’origine animale ou testés sur les animaux. Ensuite, on peut faire connaître aux entreprises qui font ces produits qu’on est opposé à l’exploitation, et leur demander d’utiliser des alternatives à base de végétaux ou synthétiques. Enfin, nous pouvons informer nos amis et notre famille des ingrédients dans ces produits de sorte qu’ils puissent aussi utiliser des substituts respectueux des animaux.

Source : http://agedor.over-blog.com

07e12d046283265181d579417484096e
Il y a beaucoup d’autres substances animales utilisés en cosmétiques, je vous invite à aller y jeter un coup d’oeil, sur le site « One Voice »

N
e vous inquiétez pas si vous voyez quelques un de ces ingrédients dans vos produits bio : en général, ce sont leur équivalent végétale ou synthétique.
Si j’ai fait cet article, ce n’est pas pour vous dégouter du maquillage, pour vous dire ce boycotter les marques ou quoi que ce soit. Ce serait hypocrite de ma part. Je suis maquilleuse et j’utilise chaque jour des produits qui contiennent surement des substances animales alors qui suis-je pour dire ça ?
Je veux juste vous sensibiliser et vous informer de ce que nous consommons chaque jour : maquillage, produits cosmétiques, et même alimentation, nous ne savons malheureusement pas toujours de quoi ils sont faits.

Désolée pour cet article mille fois trop long et pas joyeux du tout… Mais c’est un sujet qui me tient à coeur.
Je n’ai pas voulu mettre des images trash, parce que ce n’est pas le lieu pour, et j’imagine bien que certaines d’entre vous n’ont pas le coeur à ça.. mais si la curiosité vous démange, il suffit de taper sur google : test animaux (bon courage)

f17aad6c53d65f310e61713a83e23ae2
En bonus, deux photos de ma lapine (à qui je ne peux pas imaginer qu’on fasse de telles choses) :

Capture d’écran 2014-07-04 à 21.02.41 Capture d’écran 2014-07-04 à 21.02.22

Je vous embrasse ;)

Peace.Love

PS : n’hésitez pas à partager ce post, c’est un sujet qui me tient vraiment à coeur.
Vous avez également peut être remarqué le nouveau petit bouton « j’aime cet article » juste en dessous ↓ , n’hésitez pas à cliquer dessus si vous avez apprécié <3

22 Comments on Animaux et cosmétiques : âmes sensibles s’abstenir

  1. lesjolisslims
    4 juillet 2014 at 22:33 (3 années ago)

    Ta lapine est juste trop chou ! et bravo pour cet article dur mais nécessaire, j’ai appris quelques trucs et tu donnes envie de bien se concentrer sur les listes d’ingrédients avant d’acheter !

    Répondre
    • Héloïse
      4 juillet 2014 at 22:40 (3 années ago)

      Merci beaucoup pour ton commentaire !
      C’est vrai qu’elle est trop choupinette ^^ je craque totalement.
      Et c’est vrai qu’il faut bien faire attention à ce que l’on achète. J’ai bien consciente que ce n’est pas simple de déchiffrer tous les ingrédients mais c’est important.
      Merci beaucoup en tout cas ;)

      Répondre
  2. LiahLyne
    4 juillet 2014 at 22:34 (3 années ago)

    Bonsoir,
    J’ai découvert votre blog/travail par le biais d’instagram (je vous ai déjà parlé, d’ailleurs!)
    Je trouve votre article très intéressant bien quil soit sur un sujet si triste. Je suis moi même blogueuse, je suis une grande passionnée du monde de la beauté. J’ai été végétarienne pendant plus d’un an, j’ai du arrêter à cause de ma maladie. Aujourd’hui je suis consciente de tout cela mais je ne sais pas quoi faire et je me pose beaucoup de questions .. Par exemple : Si j’achète un produit « non testé » sur les animaux. Avons nous la certitude que cela est respecté ? A qui faire confiance ? C’est une question qui me perturbe beaucoup .. Est ce les personnes qui défendent cette cause seront réellement écoutés et respecté par les marques et autres ?
    J’attends votre reponse avec impatience.
    Cordialement.

    Répondre
    • Héloïse
      4 juillet 2014 at 22:49 (3 années ago)

      Bonsoir Liahlyne. Merci beaucoup pour ton commentaire (je me permet de te tutoyer).
      C’est vrai que c’est un sujet très triste…
      Bravo à toi d’avoir essayé d’être végétarienne, et tu as eu raison d’arrêter si cela te mettait en danger.
      Si tu consommes un maximum de bio au niveau de la nourriture ce sera déjà génial (viande, poisson etc) : les animaux ont été élevés dans tes conditions bien meilleures que pour les marques industrielles.
      Concernant les cosmétiques, comme je le dis dans l’article, heureusement une lois est passée l’année dernière pour arrêter les tests. C’est déjà génial…
      S’il faut les croire ? je l’espère de tout mon coeur.. crois moi.
      Si tu veux être sure de chez sure, consomme au moins pour les crèmes, savons, shampooings etc, des produits « bio » ou « ecocert » etc. Ces labels empêchent les tests et surtout l’utilisation de produits animaliers (morts) dans les produits. Concernant le maquillage, je n’ai pas encore trouver de supers marques totalement respectueuses malheureusement.. pour bientôt peut être ? :)

      Merci pour ton commentaire en tout cas. Et très sympa ton blog by the way ;)

      Répondre
  3. Lucie
    5 juillet 2014 at 07:38 (3 années ago)

    Je travaille dans la recherche et pratique mou même l’expérimentation animale (bizarrement les Hommes ne veulent pas qu’on tester les médicaments sur eux ni même nous donner un bout de peau pour voir ce qu’il se passe dans les cellules de malades…). La réalité de l’expérimentation animale est à l’opposé de ce que tu décrite. Il y a énormément de réglementation et crois moi, on ne fait pas ce que l’on veut. Tous nos gestes doivent être justifié et je suis prête à parier qu’aucun animal n’est tailladé et les animaux sont anesthésiés pour chaque manipulation. Je suis bien consciente que certains labo ne doive pas être très éthique mais pour savoir comment se passe réellement l’expérimentation animale et donc pouvoir en parler, il faut la voir en labo…
    Lucie

    Répondre
    • Héloïse
      5 juillet 2014 at 11:41 (3 années ago)

      Merci pour ton commentaire Lucie,
      c’est rare de pouvoir parler à quelqu’un qui y travaille.
      Je suis bien consciente que ce n’est plus comme ça maintenant, depuis que les lois sont passées mais je pense que ces pratiques n’ont pas été inventé… Je ne parle pas seulement de la France mais du reste du monde. et comme tu le dis, cela dépend des labos aussi… c’est comme partout.
      Mais merci pour ton commentaire en tout cas.
      Bonne journée,

      Héloïse

      Répondre
      • Lucie
        5 juillet 2014 at 18:57 (3 années ago)

        C’est rare parce qu’on ne pratique pas l’expérimentation animale par plaisir même si nous savons que le seul moyen de tester les produits/medicaments en conditions physiologiques (ce qui ne sera jamais possible par ordinateur). Et je ne connais personne qui ne culpabilise pas… Je suis d’ailleurs de plus en plus sensibles aux produits vegans :)
        Ceci dit, tes articles sont super interessants et c’est toujours un plaisir de lire tes astuces :)

        Répondre
        • Héloïse
          5 juillet 2014 at 19:46 (3 années ago)

          Merci beaucoup Lucie !
          Et je ne voulais pas du tout que mon article te blesse, ou que tu penses que je jette la faute sur les chercheurs etc. Ce n’est pas du tout le cas.
          J’espère juste au fond de moi qu’on arrivera à trouver d’autres solutions, et à consommer différemment.
          Passe une très bonne soirée, a très vite ;)

          Répondre
  4. Earl Grey Time
    7 juillet 2014 at 07:26 (3 années ago)

    Tu as absolument raison d’en parler, faire l’autruche ne sert à rien!!!
    Heureusement, dieu merci, les tests ne sont plus autorisés en France, bien que ça ai été long et tardif à être mis en place :/

    Répondre
    • Héloïse
      7 juillet 2014 at 11:24 (3 années ago)

      C’est vrai que ça parait totalement fou que les tests aient été autorisés aussi longtemps…Merci pour ton commentaire en tout cas :) a très vite !

      Répondre
  5. Joséphine
    8 juillet 2014 at 01:27 (3 années ago)

    Très touchant…
    Je suis moi aussi une « animal lover ».
    Mais j’évite svt ce genre d’article, au risque de m’en rendre malade. Cela dit, il faut tout de même savoir certaines choses…
    Merci pour ta « franchise ».
    A bientôt

    Répondre
    • Héloïse
      8 juillet 2014 at 15:57 (3 années ago)

      Merci pour ton commentaire Joséphine. Je comprends tout à fait ce que tu dis, moi aussi j’évitais ce genre d’articles et de reportages parce que je suis beaucoup trop sensible vis à vis de ce sujet.. mais j’essaye peu à peu de me forcer, pour me donner les nerfs et le courage de « bouger » et de « combattre » ça.
      A très vite :)

      Répondre
  6. Marine
    11 juillet 2014 at 16:04 (3 années ago)

    Je suis d’accord avec le commentaire de Lucie, je travaille dans le milieux de la cosmétique, la formulation et aujourd’hui en France plus aucun produit n’est d’origine animal. Même si ton article est très bien, les lois se sont énormément renforcées et la plus part des choses écrites sont « fausses ». Certaines entreprises ne doivent pas tout respecter mais les grandes marques le font et c’est chez eux la plus part du temps que l »on achète. En revanche tout les test toxico se font bien sur les animaux malheureusement..
    Ce n’est pas une critique mais un petit complément pour que les gens ne s’affole pas trop

    Répondre
    • Héloïse
      11 juillet 2014 at 16:28 (3 années ago)

      Merci beaucoup de ton commentaire Marine :)
      Je t’avoue être interpellé par plusieurs choses (si tu as le temps d’y répondre bien sur)
      – tu me dis que plus aucun produit d’origine animal n’est utilisé, cela veut dire que les rouge à lèvres ne sont plus fabriqués à l’aide de cochenilles (le petit insecte) ? et le collagène que l’on trouve dan les produits, il s’agit vraiment de celui de synthèse ou végétal ? (ce sont de vrais questions hein ^^, pas du tout pour t’attaquer. Parce que mine de rien, c’est difficile d’y voir clair avec toutes les informations)
      – pour les tests, je pensais qu’ils étaient maintenant interdits sur les animaux.. mais tu me dis le contraire.. Je suis un peu perdue.
      merci en tout cas pour ton commentaire. Le but de ce blog est vraiment d’échanger et je suis ravie d’en apprendre chaque jour :)
      Bonne journée !

      Répondre
      • Marine
        16 juillet 2014 at 18:26 (3 années ago)

        Pour les test c’est que ce de Toxicologie. Puisque cela ne peut pas se faire encore sur les humains comme l’a dit Lucie.
        Pour le colorant rouge c’est vrai que ceux naturels sont souvent extrait à partir de la conchenille mais on en retrouve des « synthétique » chimique plutôt.
        Pour le collagène,normalement c’est du végétal ou des fibres de collagènes. Des extraits de plantes ou marin. Après je ne confirmerais pas à 100% tout ce que dis. Ce sont surtout les fournisseurs de matières premières qui sont concerné.
        En tout cas j’aime beaucoup le fait que tu réponde au commentaire et ce partage qui est très intéressant.

        Répondre
        • Héloïse
          16 juillet 2014 at 20:53 (3 années ago)

          Merci beaucoup de ta réponse Marine ! :)
          Et je suis tout a fiât d’accord, c’est le partage qui est important dans un blog je trouve :)

          Répondre
  7. Laura
    14 juillet 2014 at 14:36 (3 années ago)

    C,’était un super article (même si je n’ai pas su tout lire à cause de mon côté animallover +++). Si tu sais peut-être nous conseiller sur une ou plusieurs marques de maquillage/cosmétiques/produits de beauté plus respectueuse des animaux que les autres, fais nous signe ! Ca serait super !
    Bonnes vacances et bonne continuation !

    Répondre
    • Héloïse
      14 juillet 2014 at 20:16 (3 années ago)

      Merci beaucoup Laura ! Comme je te comprends.. j’essaye de découvrir des marques vraiment respectueuses, et je vous en parle dès que j’ai trouvé la perle rare, promis :D

      Répondre
  8. Aurélie
    26 juillet 2014 at 14:29 (3 années ago)

    Ton article est tres interressant je trouve sa bien de parler de ce sujet . Je me demandais si tu savais s il existe une liste de marque qui ne teste pas sur les animaux :)

    Répondre
    • Héloïse
      26 juillet 2014 at 15:58 (3 années ago)

      Merci Aurélie !
      Je pense bientôt faire un article présentant quelques marques non testés !
      Je suis en train d’en chercher et en tester :)

      Répondre
  9. Marjorie
    21 décembre 2014 at 14:24 (2 années ago)

    coucou Heloise

    Petite question j’ai vu dans les ingredients de la marque Weleda qu’il y avait de la glycérin. En sachant que c’est une marque vegan euuh je me pose la question…

    Merci gros bisous :)

    Répondre
    • Héloïse
      22 décembre 2014 at 00:09 (2 années ago)

      La glycérine peut être de synthèse / végétale ou animale :)
      Je pense à coup sure que celle de chez Weleda est végétale

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *