Apprendre l’anglais ⎮ Mes 10 astuces

HéloïseHéloïse
Total
0
Shares

C’est un des sujets dont on me parle le plus depuis je vous partage mes aventures thaïlandaises : la barrière de langue lorsqu’on voyage. Aujourd’hui j’ai envie de vous donner mes 10 petits secrets pour apprendre l’anglais (ou une autre langue), afin que ces “lacunes” ne soient plus un frein pour vos voyages et vos projets.

1 ✥ Avoir un but ✥
Pour progresser plus rapidement, il est important d’avoir un but. Une dead-line. Si vous avez envie d’apprendre une langue étrangère, juste comme ça, par curiosité, cela risque de prendre un peu plus de temps. Même si je trouve l’idée et le concept génial.
Si vous savez que vous allez avoir besoin de parler ou au moins de comprendre dans un futur proche, pour un voyage par exemple, la motivation va être encore plus forte et vous poussera à progresser encore plus vite.
Donc par exemple, si la seule chose qui vous retient de prendre un billet d’avion pour vous envoler vers la destination de vos rêves est le problème de la langue : n’attendez plus. Achetez les billets de suite et vous vous pencherez ensuite sur l’apprentissage.

2 ✥ Partir à l’étranger ✥
Ne pas avoir le choix. C’est la clé.
Ici, en Thaïlande, je rencontre beaucoup de personnes venant des quatre coins du monde. N’imaginez pas une seconde qu’ils sont tous bilingues à la base. Ils n’ont juste pas accepté que leur peur les paralyse.
Quand on se retrouve à l’étranger, on n’a pas le choix de se faire comprendre. Le cerveau met donc en place une sorte de stratagème et pioche les informations beaucoup plus rapidement pour progresser. Question de survie.
On a tendance à penser que l’on sera jugé si on ne parle pas bien la langue, si l’accent n’est pas parfait ou bien si l’on fait des fautes. Que nenni !
Inversez la situation.
Je pense que nous avons déjà tous rencontré une personne étrangère, essayant de se faire comprendre en français. Avons-nous été méchant, hostile, sévère envers elle ? Je ne crois pas… Je trouve toujours cela super courageux et je suis pleine d’admiration.
Sans oublier qu’un accent étranger, il n’y a rien de plus “cute”. Aucun complexe donc à parler avec un accent frenchie.

3 ✥ Avoir un correspondant anglais ✥
Ouai. Hyper originale comme idée. Merci Héloïse.
Pour vous raconter un peu ma vie : ma mère est hôtesse de l’air, on a donc beaucoup voyagé depuis que je suis petite. L’anglais ne m’est donc pas totalement inconnu. De plus, je l’ai étudié à l’école, comme tout le monde. Mais sincèrement, j’étais loin d’être une experte. Et surtout je n’osais pas parler. Je le comprenais, mais dès qu’il était question de m’exprimer, je bloquais totalement.
Il y a six ans, pendant un voyage en Thaïlande (décidément), j’ai rencontré un Hollandais, du nom de Stefano (on a vu plus “hollandais” comme prénom, je vous l’accorde, mais il était moitié italien. Bref, je m’éparpille). On se rencontre, coup de coeur, on se met ensemble. Sauf que monsieur Stefano ne parlait pas français. Non non non. Ca aurait bien trop facile. Nous avons donc été “obligés” de parler anglais pour communiquer. Déjà à l’oral, mais également par écrit (notre histoire a duré trois mois après notre retour dans nos pays respectifs. je vous laisse imaginer le nombre de messages échangés). Et bien, je n’ai jamais autant progressé.
Bon. Lui était parfaitement bilingue, du coup j’apprenais des tas d’expression et de tournures de phrases. Et moi, comme je voulais lui répondre dignement, je passais du temps à ajouter du joli vocabulaire, à bien tourner mes phrases, à chercher de nouvelles expressions…
Bref, tout ça pour vous dire, que si vous n’avez pas de voyage prévu, mais que vous voulez vous mettre à l’apprentissage d’une langue étrangère à fond, je vous conseille d’échanger, de communiquer régulièrement  avec une personne parlant cette langue.
Vous avez peut être dans vos contacts un cousin d’amis qui parle anglais et qui aimerait échanger. Qui sait ? Demandez autour de vous.
Et sinon, cet article donne une liste de sites pour trouver un correspondant.

4 ✥ Acheter un guide de conversation ✥
Il y a beaucoup de livres proposant des méthodes simples et rapides pour apprendre l’anglais, ou au moins l’essentiel pour se faire comprendre.
Pourquoi ne pas inclure cet apprentissage dans votre rituel matinal (si vous êtes adepte du Miracle Morning par exemple). Apprendre 3, 4 phrases par jour, ce n’est pas la mer à boire et cela peut vous faire progresser à vitesse éclaire.
Je ne l’ai personnellement pas lu, mais j’ai entendu beaucoup de bien de ce livre : “L’anglais en 5 minutes par jour” 

5 ✥ Regarder une série en anglais, sous titré anglais ✥
Ca change tout. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai révisé mon bac à l’époque.
Je m’étais lancée dans la série “les frères scott” avec une copine, et pendant notre période de révision avant les examens, on regardait les épisodes en anglais, sous titrés. Mais en anglais ! Cela permet d’entendre la phrase, tout en la voyant à l’écrit. Cela change tout au niveau du cerveau.
Pour le choix de la série, je vous conseille des épisodes plutôt courts, drôles et légers. Pour moi ce serait typiquement : How i met your mother ou Friends.

Je vous parle de série, mais c’est exactement pareil pour les films. Regardez toujours la version originale d’une oeuvre.
C’est pour ça que les pays nordiques sont si bons en anglais : aucun film ou série n’est traduit, il y a seulement des sous-titres ajoutés. L’oreille se fait naturellement et progressivement à la langue.
Donc par exemple, si vous voulez regarder votre film préféré, celui que vous avez déjà vu 38 fois, mettez le cette fois en anglais, avec sous-titre anglais (ou carrément sans sous-titres ! si vous êtes vraiment motivé ce jour là).

6 ✥ Ecouter les infos en anglais ✥
C’est le conseil que vos profs vous donnaient à vous aussi ? Regarder les chaines d’info anglaises ou américaines ?
Super fun comme programme dis donc ! J’ai déjà du mal à regarder le journal télévisé français alors j’ai rapidement laissé tomber l’idée…
Non, ici, ce que vous conseille, c’est de vous informer sur les sujets qui vous intéressent, mais en anglais. Et pour ça, Youtube est votre meilleur ami. Je ne vous raconte le nombre de tutos et vidéos beauté que j’ai regardé en anglais. Même si on ne comprends pas tout, pas chaque mot, l’idée générale est toujours accessible. Vous comprendrez toujours le sens global. Et c’est l’essentiel.
Alors c’est parti : tapez sur youtube les sujets qui vous intéressent, en anglais, et lancez vous.
En plus de progresser, vous avez accès à du contenu que vous n’auriez pas eu en ne parlant que français. Dommage non ?
Les podcasts sont également de superbes opportunités pour en apprendre plus sur les sujets qui vous passionnent, alors n’hésitez pas.
Et même si vous n’êtes pas 100% attentif pendant la vidéo ou le podcast, l’oreille et le cerveau entendent, ils travaillent pour vous, alors n’hésitez pas à écouter tout ça pendant que vous vous maquillez, pendant que vous faites la vaisselle, le ménage… toutes les occasions sont bonnes.
D’ailleurs, ayant envie d’améliorer mon anglais et d’en apprendre davantage sur les enseignements de Deepak Chopra, je viens de télécharger 20h d’enregistrement sur Audible. Ca promet 😉

7 ✥ Lire un livre en anglais ✥
C’est également une super opportunité pour progresser tout en s’amusant.
Deux choix : soit vous décidez d’acheter la version anglophone d’un livre que vous avez lu et que vous aimez, ou bien vous vous lancez directement dans une lecture inconnue. A vous de voir ! Personnellement, je serais bien partante pour relire la saga Harry Potter ou bien True Blood en anglais par exemple.

8 ✥ Lire un magazine en anglais ✥
Cette astuce découle un peu de la précédente mais l’avantage du magazine c’est de vous permettre de lire article par article, et de vous informer en même temps sur les sujets qui vous passionnent ou vous amusent.
Dans la plupart des marchants de journaux, il y a un rayon “presse étrangère”. Vous pourrez y choisir votre magazine préféré en version anglophone.
Si vous n’avez pas envie d’acheter la version papier, n’hésitez pas à aller regarder les version web : Glamour, Cosmopolitan, Happinez …

9 ✥ Ecouter de la musique et chanter ✥
C’est quelque chose qui m’a également beaucoup aidé.
Vous le savez peut-être, je chante un peu en m’accompagnant à la guitare ou au piano (si vous voulez voir mes reprises, c’est ici).
En se penchant sur les paroles, sur la signification et en chantant, on progresse tout en se divertissant. Quant on chante, on a rarement l’impression d’étudier n’est ce pas ? Alors autant ne pas se priver.
Et ce qui est drôle, c’est qu’on se rend souvent compte que ce que l’on croyait entendre, ce que l’on baragouinait depuis toujours, n’était absolument, mais absolument pas les paroles…
Vous voyez de quoi de je parle ? 🙄

10 ✥ Utiliser des application mobiles ✥
Si vous avez un smartphone, beaucoup d’applications proposent des cours et des exercices pour progresser. J’ai beaucoup entendu parler de Mosalingua (payante) et de Duolingo (gratuite). J’essaye d’ailleurs cette dernière depuis cet après-midi pour améliorer mon anglais et me mettre à l’italien, et je la trouve très bien pour le moment.


Et voilà, je pense que nous avons fait le tour.
N’hésitez pas à donner vos astuces, vos conseils et à partager votre expérience.

Pour finir, j’aimerais vous dire que j’ai beaucoup voyagé comme je le disais plus haut. J’ai donc cottoyé de nombreuses personnes venant du monde entier. Tout le monde ne parlait pas parfaitement anglais, et pourtant, il y a toujours eu énormément de bienveillance, et d’entraide. Personne ne vous jugera si vous ne parlez pas parfaitement. Au contraire.
Je sais également que la plupart des personnes se focalisent sur la signification de chaque mot. Ce n’est pas forcément utile… Tant que le signification globale est comprise, c’est l’essentiel 🙂 Tout ça pour vous dire de ne pas vous arrêter à ça… De ne pas avoir peur de ces “lacunes” et de ne surtout pas les laisser vous arrêter dans vos rêves et projets.

Plein de baisers,

Héloïse

10 conseils, astuces et secrets pour apprendre facilement l'anglais ou une autre langue étrangère

18 commentaires
  1. Merci pour ton article. Ça m’a reboosté à apprendre l’anglais. Ça fait des années que j’aimerai tout quitter pour voyager mais je suis tellement nul en anglais que je n’ose pas me lancer et malgré ça a chaque fois que je commence à me mettre à l’anglais, j’abandonne au bout de quelques jours . Super article en tout cas. Profites bien de ton voyage

  2. C’est drôle j’apprend L’anglais avec l’appli Duolingo justement depuis 1 semaine et je comptais écouter des podcasts en anglais pour progresser au mieux. J’ai des envies de voyage et la barrière de la langue me fais toujours un peu peur…alors j’ai décidé de m’y mettre sérieusement !

  3. Bjr Héloïse,
    Merci pour cet article , ah l’anglais cet langue m’a toujours donné du soucis à l’école, et en étant adulte je ne m’en sert pas loll, car trop honte pour le parler il me faudrait un patate chaude dans la bouche bis bon jeudi

  4. Très bon article comme d’habitude ma belle Heloïse !!! Je n’ai plus qu’à me trouver un amant pour apprendre plus vite une langue étrangère !!! Les anglais n’ont pas la meilleure réputation à ce niveau donc j’hésite… Un italien ? Un grec ? Il paraît que les meilleurs sont les français !!! Oui mais du coup ça ne m’avance pas…… Lol

  5. Merci pour ton article qui arrive au bon moment ! Cela fait longtemps que je rêve de voyager comme toi mais j’ai toujours eu une réticence à cause de la barrière de la langue . J’ai déjà testé plusieurs astuces que tu cites plus haut comme : lire des magazines , des articles de blog (ça cest vraiment top car en effet tu n’as pas l’impression de galérer quand c’est un sujet qui t’intéresse ) des séries en anglais …
    En ce moment j’ai du temps devant moi et je pensais justement tester Duolinguo Du coup je te remercie car ton article va me rebooster !
    Sinon autre possibilité envisagée pour moi : m’inscrire à des cours du soir Ou utiliser mes heures de CPF / DIF pour suivre une formation (remise à niveau) en anglais .J’ai en tête l’enseigne Wall street english pour ça !
    Bisous et bon séjour en Thaïlande ma belle

  6. Hey Héloïse merci pour ce super article dans lequel je me retrouve beaucoup ! J’ai fait un voyage à Bali il y a quelques années et, la fac étant passée depuis quelques temps, je me suis complément bloquée face aux Balinais qui étaient limite bilingues pour beaucoup !! Beaucoup de travail perso pour dépasser ce blocage (qui me pesait beaucoup car adorant les voyages, l’anglais et surtout le contact avec les populations locales)… Aujourd’hui je suis au Vietnam, et je m’éclate avec mon anglais très approximatif. Je ne comprends pas une phrase que 2 que les Vietnamiens me disent (ils ont un accent à vous couper le souffle) et pour bcp d’anciennes générations ne parlent pas du tout l’anglais, ça fait des situations vraiment cocasses avec des gestes, des rires, bref je m’éclate c’est super ton projet de départ en Thaïlande, j’ai fait la même en Nouvelle-Calédonie étant tombée amoureuse de cette île et je le regrette pour rien au Monde… Très bonne continuation

  7. Super ton article Heloise. Mon fils a voulu voyager. Il est donc parti un an en Nouvelles Zeland, il y est encore. Il est parti avec l anglais terminal …il a eu son bac a 17 ans in en a 27…donc avec pas grands choses quoi. En arrivant là bas il a voulu etre en coloc et non en auberge de jeunesse pour justement ne pas être avec des francais…et au bout de 4 mois le voilà qui parle presque couramment, qui bosse dans la restauration…qui se fait des.potes maoris, asiatique…franchement j admire votre facon de voir et de fairr votre vie. C est tip top. J encourage mon fils a voyagé voir du monde voir ailleurs parler d autres langues et ne pas avoir pzur. Merci pour cet article

  8. Bonjour Héloïse,
    Merci pour cet article très utile et motivant. Tes conseils sont tous très bien trouvés et intéressants développer je trouve. Pour ma part, l’an dernier j’ai pris mon courage à 2 mains et je me suis mise un coup de pied aux fesses, en postulant pour un semestre académique à l’étranger. Je n’avais pas confiance en moi et en mon niveau d’anglais depuis mon entrée en seconde, j’apprehendais tous mes interventions en anglais. Et je me suis dit qu’il fallait que ça cesse, alors j’ai pris les choses en main. Résultat, cette décision est LA meilleure décision que j’ai prise ! Cette expérience Erasmus m’a fait tant évoluer, que ce soit d’un point de vue professionnel (linguistique), mais aussi personnel. J’en suis revenue tellement grandie.
    Merci pour cet article en tout cas. J’espère qu’il pourra en inciter certain(e)s à oser sauter le pas.

  9. Coucou demoiselle,

    Je viens de finir ton article à l’instant.
    Pour faire un echo a ce ton paragraphe 3 je conseillerais l’appli HelloTalk. Elle est totalement gratuite, elle fonctionne comme un un site de rencontre, ok jusque le ce n’est pas tres vendeur…

    Je m’explique, vous choississez la langue que vous souhaitez apprendre, le pays et le genre de la personne.

    Une fois les parametres saisis, on vous présente une selection de personnes selon leurs profils et en fonction de leurs recherches. Désolé si je ne suis pas très clair :/ )

    C’est comme ca que j’ai pu commencé a discuter avec Jessica une Neo-Zélandaise souhaitant apprendre à parler francais.

    ALors avec nos 12h de decalage horaire nos discutions sont rares et breves mais elles n’en sont pas moins riches.

    Nous nous envoyons des cartes et parfois des colis du bout du monde. Nous avons même pu nous voir lors de son passage très bref avec son mari. Ils faisait un road trip en Europe pour leur voyage de noce.
    J’ai pleuré de bonheur et d’émotion.

    Bref tout ca pour dire que cette application ma permit de rencontrer une personne formidable, je travaille mon anglais aussi souvent que possible et j’ai un projet à vu le jour : Pouvoir aller un jour à Auckland voir Jessica ^_^

    Bisous et merci pour ce que tu fais et nous apporte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous à la newsletter

Vous pouvez aimer aussi

☼ Mes 5 bonnes résolutions de la rentrée ☼

Selon moi, la seule chose un peu excitante de la rentrée, c’est de recommencer à zéro. D’avoir le sentiments qu’on repart sur de nouvelles bases, qu’une nouvelle vie peut enfin commencer. Voici mes cinq bonnes résolutions de l’année pour atteindre mes objectifs et devenir la personne que j’ai envie d’être.

Lire l'article

.
View Post