Danse !

HéloïseHéloïse
Total
0
Shares

A Koh Phangan, je me suis rendu compte à quel point le mouvement et l’expression corporelle sont importants pour une vie saine, pour une vie libre, pour une vie vraie.
Malgré le fait qu’elle soit loin d’être le seul outil, la danse est un des meilleurs moyens de se libérer.

Se libérer de quoi ?
Des pressions extérieures, des émotions dites “négatives”, des pensées qui tournent en boucle.
Ou même tout simplement, pour se défouler.

Si vous me suivez sur Instagram (@heloisemonchablon), vous avez peut être vu en story que je pratique “l’ecstatic dance” ici, en Thaïlande.
Etrange comme nom hein ?
Au premier abord, j’ai été un peu réticente, un peu sur mes gardes.

Durant mon premier séjour à Koh Phangan, pendant mes vacances de trois semaines, j’en ai beaucoup entendu parler. Tout le monde me disait qu’il fallait absolument que je teste, que c’était extraordinaire, que s’il y avait bien un “atelier” à tester ici, c’était celui ci.
Le temps est passé, trop vite, et je n’ai finalement pas eu le temps d’y aller.

Quand j’étais à Paris, juste avant de repartir, je suis tombée sur une vidéo Facebook présentant l’Ectastic : je me suis dis qu’il fallait absolument que j’essaye.

❖ Le principe ? ❖
Aucune règles, aucune chorégraphie. On se retrouve en fin d’après midi ou bien dans la matinée, dans une grande salle (à Koh Phangan, il s’agit en général de grands shalas ou de salles ouvertes sur la jungle).
Pas d’alcool, pas de drogue, pas de tenue particulière à porter. Chacun vient comme il veut, comme il se sent à l’aise.
En général, la session débute avec une courte méditation. En cercle, les yeux fermés, on se tient les mains et on laisse la musique nous bercer. Ensuite, quelques exercices d’échauffement, de mouvements sont proposés.
Au bout de quelques minutes, la musique s’intensifie et des rythmes plus intenses apparaissent. Et on commence à danser. Comme si personne ne nous regardait.
Personne ne juge, personne n’observe, chacun est connecté à son corps, à ses énergies et les exprime comme bon lui semble.
En général, cela dure trois heures. Trois heures de styles de musiques différentes, allant du tribal, à la musique latino, africaine, en passant par de l’électro. Peu de paroles, juste des sons, des percussions. C’est d’ailleurs assez courant que des musiciens jouent en live pendant des sessions d’ecstatic.
Chacun danse pour soi, pour exprimer ce qu’il ressent, sans avoir peur du regard de l’autre.

❖ Mon avis ? ❖
Je suis fan… j’adore.
J’essaye d’y aller au moins une fois par semaine. Le dimanche à 11h. Quel bonheur de commencer la journée avec ce genre d’exercice.
La première fois, au tout début, ça a été compliqué, j’étais un peu gênée. Sachant en plus que j’étais arrivée en retard, j’avais raté la partie “méditation / échauffement” . Me voila donc propulsée, au milieu de 70 personnes totalement déchainées, en pleine jungle. Certains en train de se rouler par terre, d’autres faisant des mouvements dignes des meilleures chorégraphies de danse contemporaine, pendant que d’autres s’exercent à des postures de yoga ou méditent. Vous voyez le tableau ?
Moi, pas si petite Héloïse, toute timide, toute maladroite, toute gênée.

J’ai soufflé un bon coup, j’ai fermé les yeux et je suis restée là, immobile, pendant trois ou quatre minutes. Le temps de ressentir le rythme de la musique, le temps de me laisser imprégner par les “vibes”. Et là, mon corps a commencé à bouger tout seul.
D’abord les hanches. Puis le ventre, les jambes, les bras. Au bout de quelques minutes, le cerveau “déconnecte”. Le mental s’arrête. Seul le corps s’exprime.
Et c’est là que tout sort, les émotions, les colères, les tristesses, les rires, les joies, l’apaisement. La palette des différents sons permet de passer par toutes les émotions, par tout types de ressentis.
C’est une sorte de méditation en fait. Une médiation en mouvement. Les pensées s’arrêtent, le mental aussi, le corps s’exprime. C’est beau.

Personne ne se regarde, et si c’est le cas, c’est avec beaucoup de respect et c’est pour partager ce moment ensemble, sans arrières pensées.
Certaines personnes dansent à deux, toujours dans le respect et sans ce but de “drague”.
D’autres dansent à plusieurs, en cercle. Pour la majorité, ça se passe seul. Avec soi même.
Certains passent même leur temps assis par terre, à méditer, juste à ressentir les ondes produites par la musique. Chacun fait comme il veut, comme il sent.

Quel bonheur. Quel bonheur de n’avoir aucun miroir aux alentours, aucune tentation de se regarder et donc de se juger.
Quel bonheur de pouvoir porter ce que l’on veut pour danser comme bon nous semble.
Fini les talons et les mini-jupes obligatoires pour “espérer” ne pas se faire recaler à l’entrer de la boite.
Ici, j’y vais généralement en short et haut de maillot. Oui parce qu’il fait chaud. Très chaud, surtout après quelques minutes de danse 😁
Certaines personnes sont en maillots, d’autres en tenue de yoga, ou bien en jolie robe avec des beaux bijoux pour se sentir “déesse”. Je répète : chacun fait comme il veut. Mais personne n’est pas là pour se faire remarquer.
Outre l’aspect libérateur, le bienfait physique est indéniable. C’est un vrai sport de bouger et de transpirer pendant trois heures. Généralement, je ressors de là littéralement trempée.
A la fin de la session, la musique se ralentit, s’adoucit et cela termine avec une courte méditation, et des chants, pour “intégrer” les bonnes énergies libérées pendant ces quelques heures.

Bon, c’est bien beau tout ça, mais quel est l’intérêt que je vous raconte tout ça si vous êtes obligé venir à Koh Phangan pour expérimenter ?
Déjà, première chose. Vos n’êtes pas obligé d’aller à une “ecstatic dance” pour en avoir les bienfaits.
Bookez quelques heures, rien que pour vous, prenez un casque, vos playlist préférée et dansez à fond. A fond, à fond, à fond !
Faites le seul si vous préférez ou pourquoi pas en famille, avec vos enfants, avec vos amis.
A vous de sentir et d’expérimenter ce qui vous convient le mieux.
Je parlais d’ailleurs de ce rituel à faire chaque matin, pour passer une merveilleuse journée, dans cet article.
En me renseignant, j’ai appris qu’il existe de l’ecstatic dance à Paris également (et surement dans d’autres villes). Il suffit de chercher sur Facebook ou Google.
Comme je n’ai pas testé, je ne peux pas vous dire si l’ambiance est la même qu’ici, et si c’est aussi libérateur. Que celles et ceux qui ont déjà testé le fassent savoir en commentaire ! Je serais vraiment heureuse d’avoir des retours.
Et pour celles et ceux qui ne connaissaient pas, seriez-vous partants et curieux ?
J’aimerais beaucoup vous faire découvrir et essayer cette discipline.

Si vous voulez en savoir plus, Google propose plein d’articles.
Vous pouvez d’ailleurs lire celui-ci, du site Kombini.
Ou regarder cette vidéo de présentation d’une des ecstatic dance à Koh Phangan.
Vu de l’extérieur, cela peut paraître un peu barré, mais je vous assure que quand vous y êtes, la magie prend. Très bien même 🙂

Au moment où je finis d’écrire cet article, je m’apprête justement à m’y rendre. C’est parti pour trois heures de libération.

Je vous embrasse fort,

Héloïse

 

 

24 commentaires
  1. Ouiiiiiiii ! J’adore ça. Danser des heures. Je n’ai jamais testé l’ecstatic dance et point le moment la Thaïlande m’est inconnue mais du coup le concept m’appelle. Je pense chercher sur Lyon. Je danse des heures chez moi, encore plus ces jours ci avec le soleil. T-shirt/culotte… Et je m’en fou. Je suis bien. C’est pas en soirée que je pourrai être dans cet accoutrement. Il faut donc que j’essaye !

  2. Hé bien moi j’ai toujours été complexée par mon manque de rythme , pas gracieuse disons et cette pratique m’intéresse beaucoup je vais essayer de me renseigner pour voir si il y en a dans le 06

  3. Bjr Héloïse,
    Je connais pas , mais pourrais m’y mettre je pense après à mon âge et sans avoir de l’endurance, je ne sais pas si je tiendrais sur la longueur bon jeudi

  4. Waww Héloïse, c’est magique ca! J’ai tellement envie d’essayer. Une fois j’ai été faire une séance de reiki et la personne, le maître, me conseille de danser, car selon elle, et c’est totalement vrai, je n’ai pas conscience de mon corps, et puis je suis crispée par ma timidité. Tout est enfermé bien à l’intérieur. Et pourtant Mon Dieu.. qu’est ce que j’aime danser.. mais par timidité c’est compliqué et puis je ne sors jamais.. j’habite à Sydney. Je vais me renseigner ici! Merci infiniment pour cet article. Et bravo… tu es Pleine de courage de vouloir « facer » la vie. Bisous

  5. Haha !! “Pas d’alcool pas de drogue”. J’ai tellement ri 🙂
    Je ne sais pas si le concept dans son intégralité me tenterait mais ça fait justement un petit moment que je me dis que j’aimerais bien danser en mode “faisons n’importe quoi” pour me dérouiller un peu le corps et l’esprit. Du coup ton article m’a interpellée et je vais me renseigner sur le sujet!
    Merci pour cette source d’inspiration 🙂

  6. Roohhh encore un papier hyper inspirant ma belle !!!! Je vais mettre cette pratique au point sur la planète verte au soleil rose afin que mes personnages vivent cette expérience de bien être, ça tombe bien j’ai justement deux héroïnes qui font de la capoera et des percussions brésiliennes (rapport à ma fille Beryl qui est prof de cette discipline)
    Perso je fais de la danse afro brésilienne (samba, salsa, atabak) mais j’avoue que ça me fait mal aux artulations après et je suis obligée de faire comme les autres. Hors contrairement à petite Heloïse timide je suis une grande gueule rebelle et déteste suivre le mouvement. Donc ton idée de danse personnelle méditation me parle totalement !!! Je vais essayer chez moi le matin pourquoi pas !!! Je ne pense pas que ça existe en club à Angers. (ici les gens sont très réservés) Donc à expérimenter, tester et écrire dessus off course !!! Merci beaucoup et belle journée !!!!

  7. Un jour j’irai à kho Phangan et c’est sur j’irai faire une séance. Je n’ai jamais entendu parlé de cela avant. Mais je suis curieuse. Je ferai ce genre d’expérience en Thailand avec grand plaisir. Tous mes voyages là-bas on toujours étaient libérateurs et riche en émotions….
    Merci de nous avoir partagé ça.

  8. Ça donne envie! Surtout qu’à l’heure actuelle (va savoir pourquoi) j’ai un petit blocage avec la danse tout en ayant envie aussi! Je sais que c’est ce qu’il me faut mais je n’y arrive pas! Merci! Suis motivée! En tous les cas je vais regarder de plus près.:))))

  9. Depuis tes storys j’ai vraiment envie d’essayer, ça fait tellement du bien de danser. Les musiques étaient géniales en plus! Tu as une playlist ? 🙂

    Si quelqu’un a des retours sur les séances à Paris ce serait cool !!!

    Merci pour ton partage <3

    1. Pas de playlist non 🙂 Ca dépend beaucoup des DJ et c’est parfois eux qui créent les sons.
      Avec grand plaisir. Merci à toi

  10. Chere Héloïse,

    Ton article est arrivée au bon moment pour moi …
    en pleine séparation , dans un nouveau cher moi , seule , avec un trop pleins d’émotions que je n’arrivais pas à extirper de mon être , J’ai dansé ! seule , dans mon jardin comme une folle au coucher du soleil avec un sublime croissant de lune qui me souriait et des couleurs arc en ciel à n’en plus finir, avant de voir venir en douceur les étoiles au dessus de ma tête ! Et j’ai dansé, une bonne heure ,avec les écouteurs dans mes oreilles et de la musique à n’en plus finir .
    Et ca m’a vidé !! un bien fou s’est emparé de moi . Je n’ai pas eu envie de pleurer . Juste danser. Le sourire etait àa et je me suis sentie à ma place, là où il falait que je sois en ce moment mme avec mes decisions .
    Alors MERCI !!
    A travers tes lectures , tes videos , ce que tu degages, je ressents beaucoup d egratitde d’avoir croiser ton chemin à travers youtube et ton blog.
    ce sont des moment sque je m’octroie et qui m’apaisent , me donne du baume au coeur , me motive cahuq ejour un peu plus et m’aide à avancer sur mopn chemin de vie.
    MERCI Heloise d’etre TOI et de donner autant à travers ton image , tes mots et tout le travail que tu accomplis pour nous!!
    Je t’envoie de l’amour et de la lumiere .

    Marie

  11. Wouhaw! Ca vibre tellement en moi et sans le savoir, j’ai utiliser ce concept avec des patient et le succès était fou! Je vais regarder à faire arrivé ça en Belgique car je viens de regarde mais il n’y a rien par chez moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous à la newsletter

Vous pouvez aimer aussi

☼ Mes 5 bonnes résolutions de la rentrée ☼

Selon moi, la seule chose un peu excitante de la rentrée, c’est de recommencer à zéro. D’avoir le sentiments qu’on repart sur de nouvelles bases, qu’une nouvelle vie peut enfin commencer. Voici mes cinq bonnes résolutions de l’année pour atteindre mes objectifs et devenir la personne que j’ai envie d’être.

Lire l'article

.
View Post