Body positive oui, mais…

Total
1
Shares

Depuis quelques années, on parle énormément de « Body Positive » sur les réseaux sociaux. Je vous partage aujourd’hui ma réflexion sur le sujet… 

 

Le principe du « Body Positive »? Accepter et apprécier tous les types de corps. Mettre en avant l’idée que la beauté a plusieurs formes.

Je suis bien évidemment d’accord avec cela.

Seulement… et c’est ce qui me dérange depuis le début… Nous parlons encore alors de beauté ! La beauté sous toutes ses formes oui. Mais la beauté quand même.

Avons-nous le droit d’être autre chose que « beau / belle » ?

Pourrions-nous un jour dire « je ne trouve pas belle cette partie de mon corps, mais ce n’est pas grave » ou « je ne trouve pas que la cellulite que j’aie sur les jambes soit jolie mais ce n’est pas grave » ?

Pourrions-nous accepter l’absence de beauté sans pour autant perdre toute estime de nous-même ?

On essaye souvent de se rassurer en se persuadant que nos complexes ne sont pas réels, qu’ils sont dans notre tête. Mais ne déplace t-on pas le problème ? Et je dirais même, ne le renforçons-nous pas ?

Pourrons-nous un jour placer notre valeur dans quelque chose d’autre que « la beauté » ?

 

Prenons un autre exemple…

Déplaçons cette pensée dans un autre contexte : prenons l’exemple de la consommation. La consommation green est désormais à l’honneur. Et tant mieux.

Mais ceci n’est qu’un leurre… C’est l’idée même de consommation qu’il faudrait questionner ! C’est pareil pour la beauté. Y intégrer tous les physiques, toutes les formes, tous les âges est un progrès énorme.

Mais l’idée même (l’injonction ?) de la beauté obligatoire n’est-elle pas à remettre en question ?

Je vois beaucoup de personnes se battre contre elles-mêmes en essayant de se persuader que telle partie de leur corps est belle. Mais si on acceptait que ça ne l’est pas, et que ce n’est pas grave pour autant ?

La vraie libération ne se placerait-elle pas là, à cet endroit de réflexion ? Ceci n’est bien sûr qu’un questionnement, une pensée et non pas une affirmation.

Cette réflexion s’applique également à d’autres pans de nos vies. Au lieu de vouloir absolument transformer le négatif en positif, et d’être parfois dans une sorte de déni.

Peut-on accepter que quelque chose soit négatif, douloureux, pas glorieux, pas beau, mais que ce n’est pas grave pour autant ? Et comprendre que la vie continuera tout de même ? ✨

Et je serais curieuse de connaitre vos réflexions sur le sujet ♡ Si cela vous intéresse, je partage d’autres de mes réflexions sur mon compte instagram @heloisemonchablon

– ✨Un joli teint au naturel : https://bit.ly/3EsbZPf

– Mes réseaux sociaux : @heloisemonchablon et @heloise.beaute sur Instagram

– Telegram : @heloiseeasyblush ou directement ici : https://bit.ly/3EjBeDg

– E-shop de ma marque : https://heloise.store et @heloise.beaute sur Instagram

– Inscription à la newsletter : http://bit.ly/35e3CF5

2 commentaires
  1. Je suis totalement d’accord avec toi ! Je me suis fait cette réflexion, le jour où j’avais vu des personnes en surpoids poster des photos en mettant #BodyPositive, car j’en connaissais une personnellement qui faisait cela et qui derrière ces images, n’aimaient pas le fait d’avoir trop de poids !
    Il faut bien évidemment accepter pour changer mais ne pas se dire “Oh ca va je reste comme cela parce que finalement je suis PARFAITE comme je suis”.

    On a toutes nos trucs qu’on aime et des choses qu’on aime moins. Par exemple, mes jambes sont en X depuis des années et je fais des exercices pour les renforcer et faire disparaitre cela petit à petit. Je ne trouve pas cela beau mais j’accepte complètement mes jambes comme elles sont 😉

    Merci pour ta réflexion, c’est sympa de te lire en article également !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez aimer aussi

☼ Mes 5 bonnes résolutions de la rentrée ☼

Selon moi, la seule chose un peu excitante de la rentrée, c’est de recommencer à zéro. D’avoir le sentiments qu’on repart sur de nouvelles bases, qu’une nouvelle vie peut enfin commencer. Voici mes cinq bonnes résolutions de l’année pour atteindre mes objectifs et devenir la personne que j’ai envie d’être.

Lire l'article

.
View Post

Animaux et cosmétiques : âmes sensibles s’abstenir

Ne nous leurrons pas, les protectrices des animaux ont une image de filles nunuches et niaises. C’est un fait, c’est comme ça. Et pourtant je n’en ai pas honte : – je suis végétarienne – je suis dingue de ma petite lapine – voir un animal souffrir me brise le coeur Voilà c’est dit. Aujourd’hui je vais vous parler cosmétiques, mais d’une toute autre façon. Je vais vous parler de la facette qu’on ne préférerait sans doute pas connaitre.

Lire l'article

.
View Post