Les bienfaits de l’écriture thérapeutique

Avatartiphaine suis lelan
Total
5
Shares
écriture thérapeutique bienfait

Quels sont les bienfaits de l’écriture ? Écrire est un acte naturel que nous pratiquons tous quotidiennement sans y penser : pour noter un mémo à la volée, rédiger un courrier important, prendre des notes, mémoriser des informations… Pourtant, sous ses apparences anodines, l’écriture est bien plus qu’un outil pratique.

Article invité écrit par Tiphaine du blog “Suis l’Élan”

Déjà, l’apparition de l’écriture marque le passage important de la Préhistoire à l’Histoire : l’Homme devient capable de garder une trace des événements qui constituent son quotidien.

Ensuite, c’est aussi un passage important dans l’évolution du langage et du psychisme, car l’écriture fonctionne comme une extension de la mémoire et de la pensée. C’est cette dernière caractéristique qui va nous intéresser dans cet article. 

L’écriture : un lien vers notre intériorité

L’écriture est la transcription dessinée de la parole. Pourtant, alors que le langage relève de l’hémisphère gauche (le siège de la pensée rationnelle, de la logique, du raisonnement analytique), l’écriture est quant à elle reliée à l’hémisphère droit (qui gère la nouveauté, l’intuition, le sens artistique, l’imagination et les émotions).

En effet, le fait d’utiliser la main rapproche l’écriture des autres activités artistiques comme la peinture et le dessin (ce n’est pas pour rien que j’ai parlé de transcription dessinée !)

L’écriture permet donc de se connecter avec nos émotions, nos mémoires enfouies, nos croyances limitantes… C’est l’inconscient qui descend le long du bras pour être transposé sur le papier. C’est pour cette raison que la pratique perd en efficacité quand on le fait sur ordinateur ou téléphone. Rien ne vaut un carnet et un stylo !

D’un point de vue symbolique, l’analyse de l’écriture peut se faire à deux niveaux.

D’abord à partir de la forme : la façon dont nous dessinons nos lettres, nos boucles, nos déliés, … révèle bien des choses sur notre état intérieur. En travaillant sur la façon dont nous écrivons, nous pouvons renvoyer un message à notre inconscient pour le “reprogrammer”.

Pour donner un exemple classique (bien qu’un peu réducteur), en s’efforçant de placer consciemment et volontairement la barre de nos t plus haut, nous pouvons adopter plus facilement une attitude déterminée et courageuse face aux aléas de la vie.

Ensuite, l’analyse peut se faire à partir du contenu. Les ratures, les erreurs de pluriel ou d’accord, les erreurs de vocabulaire, les oublis… Tous ces éléments sont révélateurs de ce qu’il se passe en nous, dans notre inconscient, là où le raisonnement logique et cartésien ne nous laisse pas aller facilement.

écriture thérapeutique bienfait

Comment pratiquer l’écriture thérapeutique chez soi ?

Les deux niveaux d’analyse dont je viens de te parler nécessitent de faire appel à des personnes formées, des graphothérapeutes. Néanmoins, il y a plusieurs activités intéressantes que tu peux faire chez toi facilement. L’essentiel est de trouver un endroit calme, un temps pour toi au cours duquel tu ne seras pas dérangé.

L’activité la plus accessible (mais pas forcément la plus simple au début), c’est de prendre un stylo, du papier, et d’écrire tout ce qui te passe par la tête, comme ça vient, sans chercher à structurer quoi que ce soit.

Surtout, n’essaie pas de contrôler, de corriger, ni même de structurer ce qui sort. Tu passeras peut-être du coq à l’âne sans arrêt, et ce n’est pas grave =) Personne d’autre que toi ne relira ce qui sortira de ta tête lors de ces sessions d’écriture.

Donc pas la peine de te juger, ce n’est pas un concours d’écriture ! On se fiche du style, on se fiche de la syntaxe, et on se fiche des répétitions. Ce qui compte, c’est que ça sorte.

Je te conseille également de ne pas hésiter à mettre un chronomètre. Tu peux par exemple essayer pendant 15 minutes de remplir le plus de pages possibles.

Procéder ainsi t’aidera à lâcher-prise sur le contenu. Tu pourras prendre le temps de relire après si tu le souhaites, ou laisser ça de côté, ou le brûler, l’enterrer…

C’est une pratique toute simple qui est extrêmement efficace quand tu sens qu’il y a quelque chose qui coince, qui ne veut pas sortir, qui te met dans un état d’inconfort ou de malaise.

Dans un cas pareil, n’hésite pas à écrire jusqu’à ce que tu te sentes mieux, plus apaisée, plus légère. Tu te sentiras peut-être aussi un peu vidée, épuisée, et ça sera normal : écrire n’est vraiment pas une activité anodine.

écriture thérapeutique bienfait

Les bienfaits de l’écriture

L’acte d’écrire, s’il est répété de façon régulière, a de nombreux bienfaits. La tenue d’un journal intime par exemple peut permettre à long terme une amélioration de l’humeur, du stress et de certains symptômes dépressifs.

Ensuite, quoi que tu écrives, si tu écris souvent, tu vas développer ta créativité et tes qualités rédactionnelles, et ce même en restant spontané. J’aime répéter que l’écriture fonctionne comme un muscle. Plus tu l’entraînes, plus les mots te viennent librement et naturellement, avec plus de justesse aussi.

Certaines pratiques peuvent amener des bienfaits plus spécifiques. Tu peux par exemple améliorer ton sommeil en prenant le temps chaque soir d’écrire toutes les choses pour lesquelles tu as ressenti de la gratitude au fil de la journée écoulée. Cela te permettra de finir la journée sur une note extrêmement positive et la qualité de ton sommeil s’en ressentira grandement au fil du temps.

Pour en savoir plus sur la gratitude, Héloïse en avait parlé dans cette vidéo.

L’écriture peut également t’aider à réaliser tes objectifs grâce à la visualisation créatrice, qui consiste à écrire de différentes façons des affirmations positives (j’y reviens dans un instant).

En résumé, il existe un très, très grand nombre de façon d’exploiter l’écriture pour partir à ta propre rencontre ! Au bout d’un temps de pratique, tu pourras sans soucis imaginer tes propres petits ateliers scripturaux.

écriture thérapeutique bienfait

Quelques idées de pratiques

Pour finir avec cette présentation de l’écriture thérapeutique, je te propose trois idées d’activités faciles à décliner à l’infini. Tu vas voir, il y a de quoi s’occuper et explorer !

♡ La visualisation créatrice

Comme j’en ai parlé à l’instant, je vais commencer par cette pratique. Pour résumer simplement, la visualisation créatrice se base sur le pouvoir de l’intention. En écrivant plusieurs fois des affirmations positives, tu vas définir très clairement de que tu veux obtenir, le visualiser, lever les croyances limitantes qui t’empêchent d’avancer sur ce chemin…

Concrètement, c’est facile à mettre en place. Tu peux commencer par des affirmations positives générales (sur lesquelles on est tout de même bien souvent bloquées). “Je mérite ce qu’il y a de mieux”, “j’attire l’abondance dans tous les domaines de ma vie”, “je peux réussir tout ce que j’entreprends”, “je suis à l’aise dans mon corps”.

Tu peux aussi choisir des affirmations plus spécifiques, comme “je révise chaque jour et mémorise mes cours sans difficulté” par exemple.

Une fois que tu as choisi, tu écris entre 10 et 20 fois ton affirmation positive à la première personne, puis à la deuxième et à la troisième. “Je mérite ce qu’il y a de mieux. Tu mérites ce qu’il y a de mieux. [Ton prénom] mérite ce qu’il y a de mieux.”

Pendant que tu écris, si tu as des pensées, des objections qui te viennent, retourne ta feuille, note-les, puis reprend tes affirmations positives. Quand tu as fini, relis tes objections. N’hésite pas à reformuler tes affirmations positives en fonction de ce qui est sorti. Petit à petit, tu parviendras à identifier tes blocages et à les surmonter.

NB : les affirmations positives se rédigent toujours au présent, comme si tout s’était déjà réalisé.

♡ Écrire une lettre

Si tu éprouves de la rancœur, de la colère, du chagrin, de la peur…, ou si tu as une blessure encore à vif, que tu portes des griefs contre une personne ou un événement, tu peux écrire une lettre.

Écris tout ce que tu as sur le cœur sans craindre d’utiliser des mots durs ou blessants : cette lettre n’aura pas vocation à être envoyée. Tu pourras soit la brûler, soit l’enterrer si tu le souhaites.

Cela te permettra de défaire les nœuds émotionnels que ta relation avec cette personne ou cet événement a créé au fil du temps. Tu devras peut-être t’y reprendre à plusieurs fois, mais cette pratique t’apaisera petit à petit.

C’est une partie essentielle de la guérison d’oser poser des mots sur nos ressentis, sans peur d’être jugée pour ça. C’est pour cette raison qu’écrire une lettre sans l’envoyer est une pratique très puissante.

♡ Les “writing prompts”

Il n’y a pas vraiment de jolie traduction en français. Histoires rapides, graines d’inspiration, … Les writing prompts sont des petites phrases qui permettent de te lancer sur un thème, une histoire. L’idée est d’écrire rapidement, sans se poser de questions, ce qui nous vient.

Il y a deux types de writing prompts : ceux qui te permettent de développer ta créativité et ceux qui te permettent de mieux te connaître.

Voici une liste de dix exemples pour t’y essayer un peu :

1. Comment mesures-tu ton succès ?

2. Décris ta journée parfaite.

3. À quel point est-ce difficile/facile pour toi de te pardonner ?

4. Comment te sens-tu en ce moment-même ?

5. Comment décrirais-tu le bonheur ?

6. Comment veux-tu qu’on se souvienne de toi plus tard ?

7. Crois-tu en la chance ?

8. Qu’est-ce qui te fait te sentir en sécurité ?

9. Les personnes que tu admires le plus

10. Quelque chose qui te fait te sentir coupable.

Pour finir…

J’ai beaucoup parlé de l’écriture dans le cadre de l’évolution personnelle, mais elle apporte également beaucoup de bienfaits quand elle te permet de laisser parler ta créativité. N’hésite pas à fouiller un peu le net à la recherche de writing prompts qui te plaisent ! Tu seras surprise des histoires qui se cachent au fond de toi…

Tiphaine 🌷
https://suis-lelan.fr

12 commentaires
  1. Ton article est très intéressant ! Je suis en arrêté depuis plusieurs mois et à l’hôpital, l’écriture m’a beaucoup aidé.

    1. Je suis heureuse que tu aies trouver toi-même ce chemin pour aller mieux ! L’écriture peut vraiment nous aider à guérir, à gérer plus facilement des traumatismes, des blessures physiques ou psychiques… Je te souhaite de réussir à y puiser la force nécessaire pour surmonter les difficultés de ton hospitalisation ❤️

  2. Très intéressant. Je vais pratiquer… des croyances limitantes j’en ai bcp et je vis une période de deuil amoureux qui me déstabilise bcp… alors merciiiiii… je ne crois pas au hasard mais aux rencontres. Éloïse m’a souvent aidée sans le savoir… Éloïse pourrait être ma fille mais c un peu comme si c’était le contraire… lol! Merci à toutes les deux!

    1. De rien Si l’écriture peut t’aider à traverser cette période difficile, j’en serai très heureuse. N’hésite pas à créer tes propres writing prompts pour laisser les mots sortir et les émotions s’exprimer !

  3. Article passionnant ! J’adore écrire et j’aime prendre ce temps pour laisser ou extérioriser une trace, un sentiment, une émotion ou tout simplement l’envie de coucher sur le papier une partie de moi. Je ne prends pas suffisement le temps pour le faire “il y a d’autre chose à faire” mais c’est un tort et cet article me permet m’en rendre compte encore plus ! Je vous laisse, ke vais écrire

    1. On a facilement tendance à laisser filer le temps en se disant qu’on fera plus tard… Alors qu’en fait, c’est essentiel de prendre du temps pour nous ! J’espère que tu as réussi à trouver le temps d’écrire et d’écrire encore ! 🙂

  4. Coucou Heloïse ! Merci beaucoup pour ton article, c’est très intéressant.. Et ce livre, j’aimerais vraiment le lire ! J’ai moi aussi un travail à faire concernant mon rapport à l’argent.. Par contre, 50% pour vivre, c’est clairement pas possible.. Quand on gagne le smic, comme beaucoup de français aujourd’hui, on ne peut pas vivre avec 1045 euros ÷2, soit 520 euros pour payer le loyer, l’essence, l’assurance, l’électricité et la nourriture.. On a beau refaire des trous à nos ceintures, il nous arrive souvent de devoir choisir entre remplir le frigo ou le réservoir d’essence pour aller travailler. Néanmoins je continue de donner à des asso, c’est essentiel, et m’octroie un petit cadeau par mois. Bref, dans un contexte politique où les inégalités sociales sont des plus importantes, je trouve la réalité parfois plus difficile que la théorie. Vivement qu’on inverse la vapeur ! Hihi. Très belle journée à vous ❤️

    1. Hello Pauline ! Je pense que tu n’as pas commenté sous le bon article mais pas grave hihi !
      Pour les 50% de dépenses courantes je suis d’accord que c’est quasi impossible. Ce qui peut être intéressant à ce moment là c’est de mettre de coté de dont tu as besoin pour ce budget là. Et le reste, tu le divises selon la méthode <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous à la newsletter

Vous pouvez aimer aussi

☼ Mes 5 bonnes résolutions de la rentrée ☼

Selon moi, la seule chose un peu excitante de la rentrée, c’est de recommencer à zéro. D’avoir le sentiments qu’on repart sur de nouvelles bases, qu’une nouvelle vie peut enfin commencer. Voici mes cinq bonnes résolutions de l’année pour atteindre mes objectifs et devenir la personne que j’ai envie d’être.

Lire l'article

.
View Post